Actualités

La situation économique en France s’aggrave, mais effraie-t-elle pour autant les Français ? A-t-elle changé leur comportement en matière d’épargne ? Et quel est son impact sur la confiance accordée aux institutions financières, au livret A, à l’immobilier, à l’or ?

Ce sont les questions qu’OpinionWay a posées à 1 019 personnes durant le mois de novembre pour AuCoffre.com. Explications. Alors que la France traverse un deuxième confinement, le sondage montre que 87% de Français estiment que la situation économique de la France s’aggrave.

L’inquiétude augmente avec l’âge : 68% des jeunes âgés de 18 à 24 ans se déclarent préoccupés par la situation contre 82% des personnes âgées de 35 à 49 ans et 92% des personnes âgées de 65 ans et plus.

Si de nombreux Français déclarent ne pas avoir connu de baisse du pouvoir d’achat, probablement grâce aux aides du gouvernement en cette période particulière, on remarque que les plus précaires sont moins nombreux à en bénéficier. 62% des foyers dont le revenu mensuel est inférieur à 1000€ déclarent une perte de pouvoir d’achat sur les six derniers mois (-11 points par rapport à 2019).

Si la confiance dans la politique financière française reste minoritaire auprès du grand public, elle est quand même en augmentation (41%, +12 points). On constate également une hausse de la confiance dans deux des institutions : la Banque Centrale Européenne (48%, +5 points par rapport à avril 2020) et le Ministère de l’économie (43%, +3 points). La confiance dans d’autres institutions comme le Fonds Monétaire International, les banques et les sociétés d’assurance évolue peu. On note que le taux de confiance dans les bourses reste très bas (28%).

Dans ce contexte particulier, les Français font preuve d’un optimisme fragile concernant l’impact de leur situation personnelle sur leur épargne (44% sont optimistes). En revanche, les Français sont beaucoup plus pessimistes concernant l’impact de la situation économique du pays sur leur épargne (75% sont pessimistes).

Même constat pour l’international (72%) malgré une lueur d’espoir suite aux élections américaines (58% d’optimistes). En revanche, concernant leur situation personnelle, les catégories socioprofessionnelles les plus aisées sont beaucoup plus optimistes (58% contre 37% dans les catégories populaires).

Si près d’un Français sur trois (28%) déclare que la situation actuelle n’a pas d’effet sur son comportement en matière d’épargne, la majorité de la population (51%) préfère ne pas diversifier son épargne pour le moment.

En revanche, le produit d’épargne jugé comme le plus approprié actuellement n’est plus le même qu’en avril dernier : il s’agit maintenant de l’immobilier (23%, +3 points) devant le livret A qui enregistre une forte baisse (19%, -12 points).

L’or est avant tout jugé le plus sécurisé (28%) après le livret A (1 Français sur 3). Il est également perçu comme l’un des plus rentables (22%) derrière l’immobilier (25%) et transmissible (19%) après l’immobilier (29%) et l’assurance-vie (24%). À ce titre, plus d’un Français sur deux (55%) a davantage confiance dans l’or que dans la monnaie des différents pays.

En pleine crise sanitaire et économique, la politique de soutien du gouvernement français a permis d’éviter à de nombreux Français de perdre en pouvoir d’achat. Cela a entraîné un sursaut de la confiance de la population dans les institutions politico-financières françaises et européennes ainsi que dans leur politique.

Dans un contexte économique perturbé, l’or reste une valeur qui rassure les Français. Ces derniers préfèrent maintenant investir dans des produits « physiques » à l’image de l’immobilier ou de l’or plutôt que dans des produits financiers comme le livret A.